Actualités

 Un livre consacré à la cathédrale d'Angers

Le Conseil départemental a annoncé mardi 10 novembre 2020 dans un communiqué la sortie du 28e volume de la prestigieuse collection « La grâce d’une Cathédrale » (Éditions Place des Victoires), consacré à la cathédrale Saint-Maurice d’Angers.
Placé sous la direction de Mgr Emmanuel Delmas, l’évêque d’Angers, cet ouvrage est le fruit d’un partenariat qui a été initié en 2016 entre la DRAC des Pays de la Loire, la Ville d'Angers, le Département de Maine-et-Loire et la Région des Pays de la Loire.
Pour ce livre de 432 pages, pas moins de 30 auteurs ont apporté leur contribution, souligne le communiqué.
Ils racontent comment l’édifice a été construit et préservé, font découvrir les trésors qu’il recèle et montrent combien ce lieu est encore aujourd’hui bien vivant.
Parmi eux figurent notamment : Bénédicte Fillion-Braguet, historienne de l’art, Etienne Vacquet, conservateur à la Conservation départementale du Patrimoine de Maine-et-Loire, Elisabeth Verry, directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire, Clémentine Mathurin, conservatrice des monuments historiques à la DRAC, François Comte, conservateur en chef des Musées d'Angers et archéologue ainsi que Marc-Edouard Gautier, conservateur des bibliothèques d'Angers. Cet ouvrage compte par ailleurs 450 illustrations dont une série de clichés réalisés par le photographe Jean-Pierre Gobillot, qui propose une lecture très personnelle de ce monument emblématique.

« La grâce d’une Cathédrale - Angers », aux éditions Place des Victoires. 432 pages. 85 euros.

 

 Les grands projets du quartier

Places Kennedy/Académie : une première phase de diagnostic est en cours avec l'agence Scopic pour les réaménagements des places Académie et Kennedy (voir actualité ci-dessous) : ce diagnostic doit durer un an, jusqu'à l'été prochain. Il fera ensuite l'objet d'une réunion d'information et de présentation aux habitants. A la suite de ce diagnostic différents scénarios seront élaborés et présentés également aux habitants.

Gendarmerie et collège de la cathédrale : aucun projet défini pour l'instant. La Ville d'Angers est déjà devenue propriétaire de la gendarmerie et va acquérir le collège dans les prochains mois. Elle compte choisir en 2021 un urbaniste qui aura, comme pour le projet Kennedy/Académie, en charge de définir un premier diagnostic. Notre association sera partie prenante pour la concertation.

Places Mgr Chappoulie et Freppel  : la Ville souhaite réaménager ces places et supprimer à terme le stationnement devant la cathédrale. Le calendrier est davantage lié au projet gendarmerie/collège qu'à celui du portail de la cathédrale.

Portail de la cathédrale : le projet retenu et dont les images ont été diffusées dans la presse doit encore être retravaillé. Il faut donc s'attendre à de nouveaux visuels de la part de l'architecte retenu, Kengo Kuma.

 

 Réaménagement des places Kennedy et Académie

Nous avons rencontré jeudi matin 29 octobre 2020 Hélène Guilguet, chargée de projet concertation de l'agence Scopic, missionnée par le cabinet Jacqueline Osty et Associés qui doit dessiner les futures places Kennedy et de l'Académie.

Le processus n'en est qu'à son début, en phase 1 d’études, d'écoute et de diagnostics. Ce n'est qu'à l'issue de cette première phase qui devrait durer un an (qui a commencé en août) que les premières esquisses seront proposées par le cabinet Jacqueline Osty et Associés à la municipalité.

Et c'est dans le cadre de cette première phase d'écoute que nous avons été invités à prendre part à la concertation, au même titre que certains commerçants, que l'association de parents d'élèves de la Blancheraie, la LPO ou encore l'association Place aux vélos. Les Amis de la Cité étaient représentés par Florent Chartier (président), Maryvonne Lepage (secrétaire adjointe), Patrick Bellavoine (trésorier adjoint) et Pierre-Louis Turquet (administrateur).

L'agence a tout d'abord rappelé les enjeux du chantier futur : revoir et réguler les flux de circulation (piétons, deux roues, automobiles, bus) ; requalifier le cadre de vie ; revoir les usages, valoriser les éléments bâtis et en premier lieu le château ; réaliser un aménagement à la fois pour les touristes et pour les Angevins.

De notre côté, nous nous sommes appuyés sur vos retours (que nous avons anonymisés et remis à l'agence) pour livrer nos remarques qui peuvent être synthétisées autour de trois points : l'embellissement, la sécurité et les usages.

- Embellissement : nécessité de végétaliser et d'embellir des places, d'y créer de l'ombre, des bancs, en soulignant que l'embellissement de la promenade du Bout du monde peut être une source d'inspiration. Et en mettant en garde pour ne pas refaire les erreurs de Cœur de Maine qui ont généré des nuisances fortes pour les riverains.

- Sécurité : repenser complètement et sécuriser les cheminements vélos, piétons, personnes à mobilité réduite, automobiles, bus et autocars, en intégrant dans cette réflexion le carrefour du Roi René (statue) et la rue Toussaint . Améliorer l'éclairage.

- Usages : puisque la municipalité souhaite faire disparaître le stationnement actuel, nous insistons pour que cela puisse être compensé d'une part par des arrêts minute et stationnements handicapés sur place ; d'autre part avec un parking à proximité et aux tarifs abordables, avec des emplacements réservés pour les riverains mais aussi les professionnels (à ouvrir avant que la place ne soit fermée). Toujours au registre des usages : aménager des terrasses pour les commerces ; prévoir des conteneurs enterrés ; déplacer ailleurs le lieu de covoiturage.

Nous savons que des groupes de travail doivent être mis en place pour l'analyse des scénarios qui seront proposés par le cabinet Jacqueline Osty et Associés. Nous avons émis le souhait d'en faire partie : que cette première réunion de prise de contact ne soit qu'un début aux échanges avec les différentes parties prenantes.

Bien entendu, nous ne maîtrisons pas le degré de prise en compte de nos remarques.

Quoi qu’il en soit nous vous tiendrons informés dès que nous aurons du nouveau.

 

 Bienvenue à Pierre-Louis Turquet

Le Conseil d'administration des Amis de la cité s'est réuni le 13 octobre 2020 pour procéder à son renouvellement à la suite de la démission de Sophie Bottu.

Pierre-Louis Turquet, qui a répondu à l'appel à candidatures du 1er octobre 2020, a été élu à l'unanimité pour intégrer le Conseil d'administration. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Co-directeur de l'hôtel Marguerite d'Anjou, place du Président Kennedy à Angers, Pierre-Louis représente désormais les commerçants partenaires de l'Association.

Voici la composition actuelle de notre Conseil d'administration : Patrick Bellavoine, Florent Chartier, Jacques Izzo, Maïla de Larosa Nepveu, Maryvonne Lepage, Mauricette Réthoré, Pierre-Louis Turquet et Dominique Viard.

Le Bureau, que le CA devra compléter :
Florent Chartier (Président)
Mauricette Réthoré (Vice-présidente)
Maryvonne Lepage (Secrétaire adjointe)
Dominique Viard (Trésorier)
Patrick Bellavoine (Trésorier adjoint)

Toute l'équipe est disponible et joignable via le mail lesamisdelacite49@gmail.com

Amicalement,

Le Conseil d'administration