Maison de l’archidiaconé d’Outre-Loire

20, rue Donadieu-de-Puycharic

Cet hôtel particulier est identifié, d’après les sources du XVIIIème siècle, comme la maison de l’archidiaconé d’Outre-Loire. Mais son bâti est bien antérieur et atteste une reconstruction au XVème siècle, dont subsistent plusieurs niveaux de caves (certaines anciennes), la tour d’escalier et une partie du corps de logis sud-ouest.
Ce corps de logis est largement reconstruit au XVIIIème siècle, époque également du portail d’entrée du mur de clôture.
Vers 1850, cette demeure appartient au peintre angevin Guillaume Bodinier, qui y établit ses collections de peinture. Elle comprend l’ancien hôtel du N°20, ainsi qu’un logis construit en front de rue en 1859 et une galerie adossée au sud du vieux logis dans ces mêmes années.
L’acquisition de parcelles jusqu’à la promenade du Bout-du-Monde permet l’aménagement d’un grand jardin dominant la Maine et de constructions annexes face au château.
L’Ecole supérieure des Hautes Etudes Saint-Aubin s’y établit en 1875, à la mort du peintre. Elle engage en 1879 de nouvelles constructions face au château, qui seront reconstruites en 1959-1960. C’est actuellement une partie du foyer Saint-Aubin, au N° 22 de la rue Donadieu-de-Puycharic.