Hôtel de Cunault – Maison canoniale Saint-Maurille

16,18 rue Donadieu-de-Puycharic – classé Monument Historique

Au début du XVème siècle se trouve à cet endroit la maison de Cunault qui est le pied-à-terre des religieux à Angers – La demeure, alors en ruine, est vendue dans le courant du XVème siècle au chapitre cathédral et intégrée à la maison canoniale Saint-Maurille, mitoyenne – Les deux corps de logis et la tour d’escalier qui les dessert datent de la seconde moitié du XVème siècle.
Au XVIème siècle sont construits par le grand architecte angevin de la Renaissance, Jean Delespine, le bâtiment des remise et écuries, le corps d’entrée avec galerie haute, ainsi que les galeries sur le jardin où un puits en forme d’édicule Renaissance est bâti en 1591.
Les communs sont remaniés au début du XVIIIème siècle. Le portail actuel date de cette époque.
Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, de nouveaux travaux sont engagés, portant sur les façades et la couverture de l’aile gauche du logis, la grande galerie sur jardin et les communs.
Cet hôtel est l’une des plus considérables maisons canoniales de la Cité épiscopale d’Angers, en bordure du rocher, bénéficiant d’une vue exceptionnelle sur la rivière et sur la Doutre.
Les galeries sur cour (avec son plafond sculpté) et sur jardin, attribuées à Jean Delespine, sont les ouvrages architecturaux les plus remarquables de la propriété.